Pose de carreaux de ciment, conseils d'ordre général:

La pose des carreaux de ciment bord à bord

La pose bord à bord consiste à poser un carrelage avec un espacement minimum, voire sans espacement. Au siècle dernier, les carreaux de ciment anciens étaient poser bord à bord sans joint sur une chape sèche. Mais les propriétaires de l'époque s'accommodaient très bien des fissures résultant des dilations et des contractions du sol lors des changement de température. Concernant nos carreaux de ciment, nous recommandons une bord à bord avec un joint de 1 mm minimum, l'idéal étant 1,5mm. Des joints plus larges, de l'ordre de 2 à 3 mm donneraient un aspect plus "rustique" à la surface.

Pose sur un sol en bois

La pose sur un sol en bois n'est pas recommandée. Si cela devait absolument être le cas, elle devrait être réalisée par un professionnel expérimenté. La pose de carreaux sur sols en bois présente toujours, pour n’importe quel carrelage, un risque important pour plusieurs raisons : un sol en bois peut être soumis à des mouvements de flexion ou à des déformations, particulièrement en cas de surcharge due à la pose d’un carrelage. Le bois est sensible à l’humidité, que ce soit l’humidité ambiante, ou celle du mortier-colle utilisé, et gonfle, bouge ou se déforme sous son influence. Les sols en bois présentent de nombreux joints entre planches et panneaux qui doivent être neutralisés pour éviter des cisaillements ou des fissures. Néanmoins, un professionnel expérimenté pourra, si les conditions s’y prêtent, réaliser un placement acceptable en fixant ou désolidarisant, imperméabilisant, égalisant et rejointoyant le support dans les règles de l’art, et en plaçant les carrelages au moyen d’un mortier-colle très flexible d’une épaisseur suffisante pour absorber les mouvements et les défauts du support.

Placer des carreaux de ciment dans une douche

Les magazine de déco sont remplis de joies photos montrant des douches carreaux de ciment. C'est à la fois tentant et très joli. Mais il est très difficile de garder sur le long terme la beauté d'une douche en carreaux de ciment. En effet, le calcaire et le ciment sont deux cousins très proches. Afin de traiter l'inévitable dépôt de calcaire qui se formera sur les parois de douche ou au sol d'une douche italienne réalisée en carreaux de ciment, vous serez amenés à utiliser des produits anticalcaires qui auront un effet corrosif sur les carreaux de ciment. Il convient donc de s'assurer que l'eau de votre région n'est pas trop riche en calcaire. Il est fortement recommandé d'autre part, d'équiper la maison d'un filtre anti-calcaire permettant de réduire ou d'empêcher le dépot.

Pose dans un bac ou une cabine de douche

Si vous décidez d'habiller votre douche de carreaux de ciment, la pose doit être réalisée par un professionnel expérimenté. Un bac de douche peut être carrelé avec des carreaux en ciment à condition que le bac de douche soit parfaitement étanche. La colle utilisée doit être très résistante à l’eau. La pente vers l’orifice d’évacuation doit être suffisante et réalisée de façon à éviter toute eau stagnante qui, en séchant, laisserait des taches de calcaire sur le carrelage. Les murs du bac de douche doivent être également imperméabilisés au moyen d’une couche épaisse de colle étanche. Un professionnel expérimenté pourra également réaliser un placement étanche au moyen d’autres techniques réalisées dans les règles de l’art.

Pose sur parois en panneaux de bois ou de plâtre

La pose de carreaux de ciment sur des panneaux de bois ou sur une surface de plâtre, type Gyproc ou Placoplatre doit être réalisée par un professionnel expérimenté. Vérifier la solidité et la rigidité du support. Risque de contact avec l’eau : il est nécessaire d'assurer l'étanchéité au moyen d’une couche épaisse de colle étanche.

Pose de carreaux de ciment sur sol chauffant (chauffage au sol)

Elle doit être réalisée par un professionnel expérimenté. Un sol chauffant étant soumis continuellement à des tensions dues aux dilatations et aux contractions provoquées par les importantes différences de températures que peut subir le support, il est indispensable de placer les carreaux par double encollage au moyen d’une couche de 3 mm minimum d’un mortier-colle très flexible. Le risque de fendillements et de fissures est évidemment plus élevé, et la question des joints de dilatation doit être bien évaluée par un professionnel expérimenté.

Carreaux de ciment à l'extérieur

Les carreaux de ciment peuvent supporter la vie à l’extérieur dans des sites suffisamment protégés, par exemple, en ville dans un jardin entre murs, sur une terrasse, ou en climat méditerranéen. Néanmoins, ces carreaux (comme beaucoup de pierres naturelles) étant légèrement poreux, de légères fissures ou éclats peuvent se produire, en cas de gel, s’ils sont gorgés d’humidité. Pour éviter autant que possible les inconvénients dus au gel, il faut respecter les conditions suivantes, valables pour n’importe quel carrelage destiné à l’extérieur :
La pose doit être réalisée sur une chape imperméable ou parfaitement rendue étanche.
Les carreaux doivent être placés par double encollage, sinon la formation de poches d'eau sous les carrelages pourrait les desceller ou les fissurer en cas de gel.

La colle

La colle doit être une colle convenant pour l’extérieur.

Les joints

Les joints doivent être suffisamment bien faits et entretenus pour éviter des infiltrations d'eau trop importantes dans les joints.
Il faut une pente suffisante pour évacuer rapidement les eaux et pour éviter les flaques.
En plus d'une bonne évacuation des eaux, il est conseillé de cirer régulièrement les carrelages
Attention ! : nos carreaux, placés à l'extérieur, peuvent également subir une décoloration importante due au soleil ou aux pluies acides, notamment sur les teintes bleutées.
Toutefois, tous ces légers inconvénients peuvent être appréciés par chacun selon sa tolérance et ses goûts. Certains aimeront particulièrement cet aspect "patiné" ou "ancien".
SUIVEZ-NOUS
©2020 BAHYA